Comment fonctionne l’indexation d’un site par Google et que va changer Google Mobile First ?

Google Mobile First
Google Mobile First

Google a annoncé en novembre 2016 qu’il travaillait à un nouveau système d’indexation basé sur le mobile : Google Mobile First. Qu’est-ce que cela signifie ? Comment fonctionne actuellement l’indexation d’un site par Google et que va changer ce Mobile First ?
L’indexation est à la base du référencement naturel sur Google. Comprendre son fonctionnement permet d’optimiser techniquement un site web pour le SEO. Découvrez donc ce processus, ainsi que des conseils pour améliorer l’indexation de votre site et pour vous préparer au Google Mobile First.

Les étapes de l’indexation d’une page web

L’indexation est le procédé de Google pour enregistrer des pages et leur contenu dans sa base de données, afin de les classer et les afficher ensuite dans ses résultats en fonction des requêtes des internautes.
Pour cela, Google envoie des programmes informatiques appelés robots d’indexation (aussi nommés spider ou Googlebots) explorer les pages web. Ces robots copient le contenu des pages dans la base de données de Google (l’index). Ce contenu est analysé pour le comparer aux autres contenus de la base et définir un classement (positionnement) des contenus les plus pertinents par rapport aux requêtes des internautes.

Qu’est-ce qui peut freiner l’indexation des pages d’un site web ?

Pour trouver des pages à explorer et indexer, les robots d’indexation de Google utilisent plusieurs moyens :

  • les liens entre les pages (internes ou externes)
  • le fichier sitemap.xml
  • les URL envoyées via l’outil Google Search Console
  • Google Chrome (?)

Pour ce dernier point, plusieurs référenceurs, français et internationaux (Olivier Andrieu d’Abondance notamment) ont remarqué qu’afficher une page encore non diffusée et sans lien vers elle dans Google Chrome déclenchait une indexation. Une étude de début 2017 indiquait le contraire, ce point est donc controversé mais mérite tout de même d’être signalé.

De plus, les robots de Google disposent d’un « budget de crawl » (le crawl étant l’action de visiter les pages). Ce budget est important à prendre en compte pour les sites web possédant plusieurs milliers de pages afin de favoriser l’indexation.

Car les Googlebots n’indexent pas forcément toutes les pages qu’ils visitent ! Dans certains cas, ils peuvent ne pas indexer une URL, pour différentes raisons :

  • L’URL n’a pas été visitée pour une ou plusieurs raisons : budget crawl insuffisant, pas de lien vers la page, URL non présente dans le sitemap…
  • L’URL est en erreur soft 404
  • L’URL présente du contenu dupliqué, interne ou externe
  • L’URL présente un code meta robots noindex
  • Le fichier robots.txt bloque l’accès de Googlebot à certaines URL
  • Le contenu de la page n’est pas suffisant pour mériter une indexation selon les critères de Google

Ainsi, pour s’assurer d’avoir toutes les chances que l’intégralité des pages importantes du site web sont indexées, il faut respecter plusieurs règles techniques et de structure :

  • Corriger les erreurs 404 pour éviter un gaspillage du budget de crawl
  • Faire un maillage interne pour favoriser la visite des pages importantes
  • Vérifier que la balise meta robot des pages et le fichier robots.txt ne bloquent pas l’indexation
  • S’assurer que l’arborescence n’est pas trop profonde (plus de 4 ou 5 clics pour atteindre une page)
  • Éviter le contenu dupliqué interne

Plus votre site possède de pages, plus son crawl et l’indexation de ses pages par Googleblot risquent d’être complexes ou longs. C’est pourquoi pour les pages importantes pour la stratégie de référencement, il peut être intéressant de les proposer à l’indexation lors de leur mise en ligne en utilisant l’outil Google Search Console (Menu Exploration > Explorer comme Google).

Google Mobile First, qu’est-ce que ça va changer au référencement naturel ?

Actuellement, c’est la version web du site qui est indexée et utilisée pour le positionnement. Googlebot visite et indexe les URL web, et celles-ci sont ensuite positionnées sur les résultats de recherche de Google sur ordinateur et mobile selon les critères de référencement.

Avec Google Mobile First, le principe est le même, mais c’est la version MOBILE du site qui sera indexée et utilisée pour le positionnement.

Avant : prise en compte du contenu vu sur ordinateur pour le référencement.

Après : prise en compte du contenu vu sur mobile pour le référencement. 

Cela pose donc un certain nombre de questions pour le référencement :

  • Que va-t-il se passer si un site n’a pas de version web ? Il sera toujours indexé, mais sera-t-il positionné derrière les sites possédant une version mobile ?
  • La version mobile possède souvent moins de texte pour alléger les pages. Le SEO se fera-t-il avec moins de texte ?
  • Certains critères de référencement naturel vont-ils changer ?
  • Les versions mobiles possèdent actuellement souvent peu de contenu. Qu’est-ce qui sera le plus visible entre un site web non compatible mobile et un site mobile non optimisé pour le SEO ?

Si le contenu de la version mobile devient celui utilisé pour positionner un site, une chose est sûre, vous avez besoin d’un site compatible mobile ! Et si vous en avez déjà un, pour garder le positionnement actuel du site web, il vaut mieux vous assurer que le contenu textuel et les balises de référencement sont identiques sur les deux versions.

Quel type de version mobile ?

Au niveau de la méthode utilisée pour la compatibilité mobile, Google n’a pas de préférence, tant que le site peut être correctement visité depuis un mobile. Vous pouvez donc utiliser du responsive design ou une version mobile dédiée.

Le responsive design a l’avantage d’éviter d’avoir à reprendre manuellement le contenu du site web sur la version mobile, mais il demande parfois plus de travail au niveau technique dans le cas de mises en page avancées. De plus, le responsive étant plutôt fait pour adapter un site sur toutes les tailles d’écran, son ergonomie n’est pas pensée mobile nativement, ce qui peut parfois poser des problèmes d’ergonomie.

Bien sûr, il va falloir prendre en compte les habitudes de navigation des mobinautes pour le référencement naturel. L’ajout de beaucoup de texte sur une version mobile peut affecter la facilité de navigation, il faudra donc réfléchir à comment intégrer ce contenu sans nuire à l’ergonomie mobile. Intégrez donc des graphistes, webdesigners et ergonomes à ce projet.

Vous souhaitez être accompagné dans la mise aux normes ou la création de la version mobile de votre site pour Google Mobile First ? Nos graphistes et experts SEO vous feront des recommandations pour créer un site compatible mobile bien référencé et agréable à utiliser !

 

Retrouvez l’enregistrement de cette matinée en replay sur notre page Facebook

Replay Facebook Live : Google Mobile First

Comment fonctionne l’indexation d’un site par Google et que va changer Google Mobile First ?
5 (100%) 2 votes
Mots-clés :

Kateline Robinet est Chargée de référencement chez Web et Solutions. Experte en SEO, Kateline offre aux lecteurs de ses articles (chefs d’entreprise ou e-commerçants) de mieux comprendre le fonctionnement du référencement naturel et leur fournit de précieux conseils pour optimiser leur présence en ligne.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *