Comment réussir un projet de site web et en fédérer les acteurs ? Bilan #Recom16

Un projet de création de site efficace impossible ?
Un projet de création de site efficace impossible ?

Vous avez déjà été confronté à un projet de site web qui ne s’est pas déroulé comme vous le souhaitiez, a mis plus de temps que prévu ou a été totalement annulé ? Comment réussir un projet web rapidement et sans soucis a été la problématique de la première table ronde des Recom16.

Les différents intervenants ont donné leurs conseils et fait part de leur expérience autour du projet réussi de la refonte du site e-commerce de la chocolaterie Cluizel.
Découvrez le compte-rendu de cette rencontre pour réussir vous aussi votre projet.

Cluizel : un projet avec des contraintes délicates

Plantons d’abord le décor du projet Cluizel. Après une 1ère collaboration réussie avec Web et Solutions pour le développement sur-mesure d’étiquettes destinées à leurs revendeurs, l’entreprise de chocolat décide de lui faire à nouveau confiance pour la création d’un site e-commerce.
Problème, personne en interne chez Cluizel n’a les compétences web nécessaires au suivi du projet et à la rédaction des textes.
Cluizel embauche donc deux personnes, une directrice commerciale qui n’avait pas d’expérience e-commerce et un responsable webmarketing avec un objectif : finir le site en 3 mois, en pleine période de vacances d’été. Un challenge aussi ardu pour eux deux, nouveaux arrivants dans l’entreprise que pour Web et Solutions.
Pourtant le projet s’est bien passé, a fini dans les temps et les résultats ont suivi. Comment cela est-il possible ?

Quels sont les facteurs de succès d’un projet de site ?

La fraîche arrivée des deux nouveaux employés a été bénéfique car ne connaissant pas les habitudes de travail de Cluizel, ils ont travaillé à leur manière, rapidement et efficacement, avec la volonté de réussir. Cela a limité les retours et les ralentissements qui sont parfois causés par des habitudes de fonctionnement lourdes à se mettre en marche chez certaines entreprises.

De plus, le regard extérieur des nouveaux employés sur les produits et l’entreprise était bénéfique pour la rédaction de textes et le projet, car leur expérience marketing a pris le dessus par-delà les règles de l’entreprise qui auraient pu verrouiller les moyens mis en place. Le fait que les plus hautes sphères de l’entreprise fassent confiance aux conseils des équipes dédiées ont permis au projet de se dérouler rapidement et (presque) avec fluidité.

Un exemple avec la charte graphique. Celle de l’entreprise n’était pas adaptée au web au niveau des couleurs. Après quelques négociations, la charte du site a bien été adaptée pour coller aux standards du web au niveau ergonomie et lisibilité. De même avec les textes, où il a fallu faire comprendre aux équipes traditionnelles que certains termes trop techniques ne pouvaient pas être utilisés comme mot-clé, s’ils voulaient que le SEO fonctionne.

Ainsi, si les personnes internes à l’entreprise sont impliquées dans le projet, elles y mettront toutes leurs forces pour le réussir. Trop freiner les acteurs d’un projet risque de le ralentir. Il ne faut pas perdre le mouvement initial d’engouement. Couplé à un prestataire sérieux et réactif, un projet web a toutes les clés en main pour réussir.
1 an après le lancement du site e-commerce Cluizel, les ventes en ligne ont progressé de 80%.

Quels conseils pour un projet de site e-commerce réussi ?

S’il y a 4 conseils à retenir de ce qui s’est dit durant cette table ronde pour réussir un projet web, ce sont ceux-ci :

1 – Impliquer tous les intervenants dans le projet, jusqu’aux plus hauts niveaux

Une équipe soudée autour d’un projet est plus efficace, plus productive. Avec une cohésion de groupe à toutes les strates de l’entreprise, le projet ne peut que réussir !

2 – Structurer les besoins et les attentes afin de définir la technologie et les moyens à utiliser

Dans certains projets, il arrive que la technologie utilisée soit plus une fin qu’un moyen. Par exemple, c’est parfois le cas pour un projet d’application mobile, où aucun objectif marketing ou commercial n’a été défini, mais seulement la volonté de « faire comme les concurrents ». Bien penser un projet en amont est indispensable à sa réussite.

3 – Être un commerçant avant d’être un e-commerçant

Le e-commerce est avant tout du commerce. Relation client, promotion, gestion des stocks, un e-commerçant doit donc avoir les mêmes connaissances sur le commerce qu’un commerçant traditionnel. Les sites e-commerce qui fonctionnent le mieux sont souvent ceux de commerçants ou de personnes ayant déjà eu une expérience e-commerce.

4 – Faire confiance aux conseils donnés par les prestataires et les équipes internes dédiées

Le prestataire de votre projet est là pour vous conseiller au mieux. Si vous avez un département web dans votre entreprise, ses membres savent également ce qu’ils font. Le travail d’équipe est le plus imaginatif et productif, travaillez donc ensemble sans laisser quelqu’un imposer ses idées.

Merci aux participants de cette table ronde (Morgane SUR, Florence BURY, Arnaud ADRIEN, Frédéric SAFFROY, Yann MORGAN et Nicolas SAILLARD) pour leurs retours d’expérience qui, nous l’espérons, serviront à tous les porteurs d’un projet e-commerce.

Vous souhaitez créer (ou migrer) votre site (e-commerce ou vitrine), vous avez besoin de compétences techniques pointues pour faire développer sur-mesure votre projet ou vous souhaitez être accompagné en webmarketing pour dynamiser votre activité digitale ? Contactez-nous !

Comment réussir un projet de site web et en fédérer les acteurs ? Bilan #Recom16
1.5 (29.23%) 26 votes
Mots-clés : ,

Kateline Robinet est Chargée de référencement chez Web et Solutions. Experte en SEO, Kateline offre aux lecteurs de ses articles (chefs d’entreprise ou e-commerçants) de mieux comprendre le fonctionnement du référencement naturel et leur fournit de précieux conseils pour optimiser leur présence en ligne.
1 réponse
  1. seolius dit :

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ce partage bien résumé Kateline Robinet. Les 4 conseils que vous avez mis en valeur m’ont permis d’avoir un point de vue objectif sur les bases fondamentales de la réussite d’une vente en ligne. D’après mon expérience, je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’on doit d’abord être un commerçant pour pouvoir exploiter efficacement l’e-commerce. Bien évidemment, l’art de la négociation se maitrise avec l’expérience et les amateurs investissant dans la vente en ligne n’arriveront pas au même niveau que les vendeurs chevronnés qui mutent vers cette pratique innovante. Un autre point essentiel que j’ai pu constaté en approfondissant mes recherches est l’impact du webmarketing sur le marché en ligne. Dans le cas de la chocolaterie Cluizel, recourir à un responsable webmarketing en interne a été d’un grand soutien pour lancer son activité sur internet. (…) Associé à une bonne pratique SEO, je pense que ces critères feront le gage d’une rentabilité pertinente pour un site d’e-commerce. (…) J’espère que vos prochains articles seront toujours aussi astucieux !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.