Retour d’expérience de Cluizel sur une refonte de site réussie !

Nous continuons notre thématique de la migration de site et de l’importance de bien la préparer afin de préserver son référencement avec le témoignage de l’un de nos clients suite à la refonte de son site.

Arnaud, webmarketeur du site boutiqueenligne.cluizel.com, nous fait part de son expérience au cours des différentes étapes de la refonte.

1. Les risques d’une migration de site

Lancer un nouveau site e-commerce est une opération délicate, aussi environ 3 mois avant la date estimée de mise en ligne, un RDV téléphonique était pris avec Hélène, responsable SEO à l’agence Web et Solutions.
L’objectif était de préparer ensemble tous les éléments nécessaires à la reprise du référencement et de lister les spécificités éventuelles à ne pas oublier, en particulier concernant le nom de domaine.

Nous avons vu l’importance d’être un « bon élève » auprès des moteurs de recherche pour ne pas avoir de grosses lacunes en référencement. Expliquer l’importance que cela peut avoir sur le trafic du site et par la suite sur le ROI. (Retour sur investissement) Notre principale crainte à cette étape concernait les robots d’indexation et les pertes au niveau des URL. Notre nouveau site possède un catalogue différent du précédent : il nous faut donc être vigilant pour faire correspondre tel et tel produit ou montrer que certains n’existent et n’existeront plus.

Pour cela il faut donc parfaitement connaître son catalogue produits et ses catégories commerciales.

2. Les pré-requis à lister

Bien préparer sa refonte de site permet de pallier un maximum de risques. Nous avons donc anticipé les questions relatives à la gestion de notre nom de domaine et prévenu assez tôt notre registrar du projet de migration.

De même, en interne, nous avions conscience de l’importance d’être transparent et de bien communiquer avec l’ensemble des services impliqués dans le projet, peu importe leurs degrés d’implication. Pour récolter les bases de données de clients complètes par exemple, il est crucial de connaître les besoins des services et de collaborer avec notre prestataire Web et Solutions pour lui fournir des fichiers facilement importables dans le nouveau back office Oasis 7 et permettre une récupération optimum des anciens clients.

Au niveau des URL, nous avons anticipé en répertoriant toutes les URL de l’ancien site afin de les faire correspondre à celles du futur site Internet, ou alors montrer aux robots qu’elles sont définitivement supprimées et les indiquer en 410. La redirection d’URL demande de la précision !

Une fois le nouveau site lancé et scanné par les moteurs de recherche, des erreurs 404 peuvent en effet apparaître. Ce sera donc à nous de vérifier quotidiennement les explorations d’URL pour éviter une augmentation massive de ces erreurs 404.

À ce propos, j’ai voulu expliquer à mes collaborateurs (novices sur le web, à leur décharge…) le fonctionnement des robots d’exploration et la distinction entre 404 et 410 : tous ont cru que je leur parlais du film Matrix rediffusé la veille à la télé…!

3. La refonte du site

Lancer un nouveau site, c’est aimer rédiger des centaines de descriptions « référencement » pour tous les produits, et donc travailler sur toutes les fiches articles et les catégories de produits, sans oublier chaque photo. Bref connaître parfaitement chaque produit et chaque partie de l’ancien et du nouveau site. Le plus délicat dans cet exercice c’est qu’il faut rédiger selon 3 critères parfois en contradiction :
– Sélectionner des termes génériques souvent recherchés sur les moteurs de recherche en rapport avec votre produit
– S’adresser à de nouveaux clients sans occulter ce qui plaît aux clients fidèles
– Respecter un minimum les termes, notions et images propres à l’entreprise (Ceci peut devenir une source de conflit entre marketeur et commerciaux).

Le travail de rédaction effectué, il est essentiel de prévoir une relecture par plusieurs personnes de profils différents. Hélène a ainsi eu le plaisir de relire chacune des descriptions savoureuses de tous nos chocolats afin de traquer la moindre coquille, et d’apporter également quelques conseils complémentaires au niveau de l’optimisation.

Le mappage des URL s’est bien déroulé, via un fichier d’import prévu dans Oasis 7.
Une seule URL a posé un léger souci. Elle renvoyait sur la fiche d’un article qui m’était totalement inconnu, et pour lequel je ne pouvais donc pas établir de correspondance sur le nouveau site. Après une enquête en interne sur ce mystérieux produit, j’ai découvert qu’il s’agissait d’un article de Noël qui n’était en fait jamais sorti. La page web existait, mais pas le produit ! Pour éviter un 410, j’ai choisi d’effectuer la redirection vers la page des produits de saison.

4. Le Jour J et le suivi SEO

Ca y est, c’est le jour de la mise en ligne du nouveau site e-commerce ! C’est comme avoir 10 ans et ouvrir son cadeau à Noël tout en sachant qu’il y a dedans la dernière console japonaise en vogue. Tout marche bien mais il y a tout de même des tests à faire :
– Checker chaque partie du site, chaque onglet, chaque page, chaque balise title et survol de souris, chaque produit.
– Faire un test en créant un compte, s’envoyer les mails automatiques sur ce compte, faire des achats test en passant par toutes les étapes de l’achat.
– Envoyer un renouvellement de mot de passe à tous les clients de la base de données du précédent site.
– Contacter l’agence digitale et presse pour envoyer une newsletter à nos clients et bombarder les réseaux sociaux sur la venue du nouveau site.

Nous savons aussi que le moteur de recherche numéro 1 va envoyer ses robots à l’assaut dans les jours suivants pour débusquer de l’erreur 404. Aucun problème, on passe par la Search Console de Google et on voit les dégâts.

J +2 : ouf ! Seulement 72 erreurs 404 indiquées. On y retourne 4 jours plus tard mais là c’est 4169 erreurs 404 que Google a détectées. Pas de panique, il s’agit seulement d’anciennes pages à supprimer car sans correspondance sur le nouveau site. Nous avions décidé au préalable de ne pas les reprendre car elles étaient sans contenu pertinent et il n’y avait aucun intérêt à les rediriger. Elles doivent donc sortir au plus vite de l’index.

C’est à ce moment que j’ai compris que chaque jour il me faudrait prendre du temps pour transformer par tranche de 1000 URL les erreurs 404 en 410 ou bien pour en rediriger certaines. Hélène m’a expliqué la procédure à suivre entre la Search Console et le BackOffice Oasis 7, rien de bien compliqué, mais travail de fourmi en perspective, et pour cela il faut aussi connaître parfaitement son sitemap, ses catalogues et ses catégories.

La principale difficulté était due à l’écriture de nos anciennes URL : elles comportaient des virgules, ce qui dans le CSV récupéré via la Search Console est interprété comme un séparateur. Je me retrouvais donc avec des URL scindées dans deux colonnes au lieu d’une, avec la sombre perspective de devoir les regrouper une par une…

Heureusement, notre chef informatique qui est un crack sur Excel, m’a montré une commande magique pour faire tout le travail en 10 minutes au lieu de 10 heures. Depuis, tous les matins, j’ai mon petit rituel pour les robots : 30 minutes de vérification et redirection d’URL après mon premier café.

En conclusion…

Deux semaines après la migration de notre site, j’ai réalisé que sortir un nouveau site Internet et en prendre soin n’est pas une action « one shot » comme beaucoup le pensent mais plus un marathon pour maintenir une bonne position dans la course au référencement. (Avec l’objectif d’être au-dessus du peloton si possible, merci…!).
Il faut se donner à fond dans toutes les étapes de la refonte, prévoir un accompagnement SEO en amont et également après, et mettre tout en œuvre pour continuer d’améliorer son référencement naturel.

Vous souhaitez faire appel aux compétences de Web et Solutions pour effectuer votre migration de site ? Contactez-nous !

Retour d’expérience de Cluizel sur une refonte de site réussie !
5 (100%) 4 votes
Mots-clés :

Web et Solutions est une agence digitale spécialisée en e-commerce. Web et Solutions est à la fois éditeur d'OASIS/Commerce (solution de gestion e-commerce omnicanal), prestataire en webmarketing (audit, référencement, graphisme, etc.), capable de réaliser du développement web sur-mesure, et centre de formation enregistré sous le numéro 23760418776. Situés à Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen, nous sommes 50 collaborateurs répartis dans tous les métiers de l'e-commerce.