Migration de site : comment ne pas perdre des années de travail

5 étapes pour préserver son référencement lors d'une migration de site
5 étapes pour préserver son référencement lors d'une migration de site

Lors des Rencontres e-commerce des 8 et 9 octobre derniers, Hélène et Guillaume, de l’agence Web et Solutions, ont animé un atelier sur la thématique de la refonte de site.
Si vous n’avez pas pu y assister, voici un récapitulatif.

Migrer son site e-commerce est une opération plus délicate qu’il n’y paraît. L’enjeu est de ne perdre personne en route, autant les robots d’indexation que les internautes. Il est ainsi essentiel de connaître les risques d’une migration, afin de pouvoir les limiter au maximum.
Si vous avez comme projet la refonte de votre site, vous devez vous interroger sur votre référencement : est-il possible de le préserver, et surtout : comment faire ?
Il importe également de prévoir la récupération du catalogue produits et des données clients, car leur perte peut avoir des incidences sur la visibilité et le trafic de votre site.

Il y a 5 grandes étapes à suivre si l’on veut réussir la migration de son site.

1. Les risques d’une migration de site

Au commencement de tout projet de migration de site, il est important de déterminer la liste des 4 principaux risques potentiels.

1.1. Liens brisés et erreurs 404

L’une des craintes principales lors d’une migration de site est de perdre son référencement : les liens qui menaient vers votre site ne fonctionnent plus, on dit qu’ils sont brisés.

Lorsque les robots viennent explorer votre site et qu’ils tombent sur une URL qui dirige vers une page inexistante, ils indiquent une erreur d’exploration avec un code de réponse HTTP 404 : la page est non trouvée.

Le risque lors d’une migration non préparée est de voir le nombre d’erreurs d’exploration augmenter inexorablement…

1.2. Perte de positionnement et de trafic

Une reprise de référencement négligée, voire totalement zappée, … et la sanction peut être rude.

Les robots d’indexation ne peuvent plus associer les requêtes des internautes avec les pages de votre site et le positionnement sur ces termes va donc progressivement chuter. De leur côté, les internautes ne vont plus trouver vos pages (hormis les 404 et la page d’accueil) et leur frustration va conduire à une baisse du trafic en provenance du moteur de recherche.

1.3. Perte de données produits et clients

Une refonte de site nécessite également de vérifier son catalogue produits : si des articles ont des visuels manquants, ou si les clients se perdent dans la nouvelle arborescence, la crainte est de perdre des ventes car vos visiteurs n’auront pas envie d’acheter et quitteront rapidement le site. Le risque associé est d’avoir un taux de rebond très élevé, ce qui envoie un signal négatif aux robots d’indexation lorsque cela concerne tout le site.

De même, si les données clients n’ont pas été récupérées (fidélité, bon de livraison, commande, etc.), le risque est d’engendrer un mécontentement ou une inquiétude des clients pour les commandes en cours, avec une surcharge d’appel au SAV.

1.4. Retard de migration du site

Si vous annoncez trop tôt une date de mise en ligne du nouveau site, vous risquez de provoquer la déception des internautes si les délais ne sont pas respectés. Ils s’attendaient à la nouvelle version et certains risquent d’exprimer leur insatisfaction avec des avis négatifs ou des tweets mécontents.

2. Les pré-requis à lister

Bien préparer sa refonte de site permet de pallier un maximum de risques.

2.1 Gestion ancien nom de domaine
Avant tout, il est essentiel de récupérer la gestion de l’ancien nom de domaine auprès de votre registrar. C’est obligatoire car sinon il est impossible de migrer le site.

2.2 Indexation, sources du trafic et liste des URL
Pour préserver son référencement, il vous faut établir un état des lieux de l’existant de façon à pouvoir récupérer un maximum de données.
Avec un rapide audit sur Google, vous noterez le nombre d’URL indexées : la requête « site:mondomaine.com » vous donne leur nombre approximatif. Vous penserez à réaliser un tableau du positionnement des requêtes principales pour lesquelles les pages de votre site sont référencées. Connaître les origines du trafic entrant sur votre site vous servira aussi à mieux le conserver : pour cela, vous allez repérer les sources principales du trafic avec Google Analytics (naturel, payant, sites référents, images, etc.).
L’un des pré-requis essentiel concerne le mappage des URL : vous allez lister dans un tableau toutes les URL de votre site, en particulier celles à fort trafic, celles avec des liens et celles bien positionnées.

2.3 Données commerciales, données produits et données clients
Au niveau de la gestion commerciale : il va falloir récupérer les données commerciales (commandes, bon de livraison, etc.), rassembler les données produits et penser à extraire le catalogue existant.
La même démarche est à effectuer au niveau des données clients.
Pour cela, pensez à prévoir le passage de votre ancien ERP vers le nouveau en comparant les deux systèmes.

3. La refonte du site

Le déménagement du site entre désormais dans sa phase de mise en œuvre : votre check-list des pré-requis doit être opérationnelle.

3.1 Mappage et redirections
A partir des tableaux préparés en amont, vous allez effectuer le mappage de toutes les URL : les anciennes URL doivent être redirigées de façon définitive (code de réponse HTTP 301) vers les nouvelles URL correspondantes. En cas de page supprimée définitivement et sans correspondance, indiquez un code 410.
Pour les produits, le mappage des URL pourra se prévoir à partir des id produits en créant des expressions régulières.
Il est impératif de tester les redirections lors de cette phase de refonte et de vérifier les liens internes pour les corriger s’ils sont brisés.

3.2 Produits et clients
Au niveau du contenu, de la gestion commerciale et des données clients, tout doit être correctement importé sur le nouveau site. N’oubliez pas les balises de référencement des pages (title et meta description), ni les redirections d’images dans la mesure du possible.
La refonte d’un site peut être l’occasion d’une amélioration des fiches articles et de la navigation. Attention toutefois à ne pas trop modifier le contenu à cette étape, mais préférer plutôt une optimisation ultérieure. Google doit comprendre que les deux sites (ancien et nouveau) sont en fait identiques, seules les URL devraient changer aux yeux des robots.
Les redirections 301 permettent de limiter les pertes, mais ayez conscience que les robots d’indexation vont malgré tout relancer toute une exploration du site s’ils détectent trop de modifications. Le positionnement peut ainsi s’en trouver impacter.

4. Le Jour J

Dès la mise en ligne de la nouvelle version du site, vous allez devoir être très vigilant au niveau de Google en particulier.

Côté site, vérifiez qu’aucune balise no index ne bloque l’accès du nouveau site aux robots d’indexation. De même, assurez-vous des accès autorisés ou non via le fichier robots.txt.
Pensez à ajouter le code UA de Google Analytics sur le nouveau site pour continuer le suivi de vos statistiques et envoyez les nouveaux sitemaps aux robots via la Search Console de Google.
Sur Google, effectuez une recherche sur votre nom de domaine et vérifier les liens : il est encore temps de corriger les éventuelles erreurs 404 détectées et d’effectuer des redirections 301.
Côté site, il est recommandé d’effectuer des vérifications en réel sur le tunnel d’achat (mode de livraison et de paiement inclus).

5. Le suivi SEO

Les jours et semaines suivant la mise en ligne, consultez régulièrement la Search Console pour repérer et corriger les erreurs d’exploration.
Si vous voyez des liens brisés en provenance de sites référents, essayez de les contacter pour qu’ils modifient les liens qui pointent vers votre site.
Dès que possible, efforcez-vous d’obtenir de nouveaux liens externes de qualité.
Enfin, suivez votre positionnement et comparez entre l’ancien et le nouveau site. Une période de transition peut être observée avec parfois une légère baisse du positionnement : cela est dû à la nouvelle exploration des pages par les robots et à l’évolution de l’indexation.

Vous connaissez désormais les 5 étapes d’une migration de site réussie, et vous savez ce qu’il faut mettre en place pour ne pas perdre des années de travail.

Si vous souhaitez un accompagnement personnalisé pour la migration de votre site, contactez-nous pour un devis gratuit.

Migration de site : comment ne pas perdre des années de travail
5 (100%) 2 votes
Mots-clés : ,

Web et Solutions est une agence digitale spécialisée en e-commerce. Web et Solutions est à la fois éditeur d'OASIS Commerce (solution de gestion e-commerce omnicanal), prestataire en webmarketing (audit, référencement, graphisme, etc.), capable de réaliser du développement web sur-mesure, et centre de formation enregistré sous le numéro 23760418776. Situés à Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen, nous sommes 50 collaborateurs répartis dans tous les métiers de l'e-commerce.