Référencement : les signes d’une pénalité Google et comment en sortir

Avez-vous déjà été pénalisé par Google ?
Avez-vous déjà été pénalisé par Google ?

Le monde du Web est une jungle. Les sites s’y livrent bataille pour arriver en tête des résultats de recherche de Google afin d’acquérir visibilité et ventes. Or, les règles sont dictées par Google, et la sanction peut être rude pour les joueurs qui ont tenté de s’en affranchir, en connaissance de cause ou par erreur.

Quelles sont donc les pénalités risquées en cas de non respect des « guidelines » de Google ? Comment détecter et sortir d’une pénalité ?

Les différentes pénalités

Tout d’abord, il faut distinguer les deux types de pénalités qui existent : pénalité manuelle ou pénalité algorithmique (automatique).

Pénalités manuelles (ou actions manuelles)

Une pénalité manuelle (appelée action manuelle par Google) est appliquée par un humain, un membre de l’équipe de qualité de recherche de Google (souvent nommée par son nom anglais : Google Quality Search Team). Cette équipe s’occupe de vérifier que les résultats de recherche sont pertinents par rapport à une requête, et intéressants pour les internautes.

Ainsi les liens, le contenu et l’aspect technique d’un site sont analysés par cette équipe. Si un de ces employés Google découvre un site qui ne respecte pas les règles et essaie sciemment de tromper l’algorithme, il applique alors une pénalité manuelle.

L’avantage (si l’on peut dire) d’une pénalité manuelle est que vous êtes averti du type de pénalité. En effet, le site pénalisé reçoit dans sa Search Console un message l’avertissant du type de « délit ».
Les causes d’une pénalité manuelle peuvent être nombreuses et sont détaillées dans cette page du support Google : Rapport sur les actions manuelles

Pénalités algorithmiques (filtres)

Panda

Lancé en 2011, le filtre Panda pénalise les sites qui utilisent un contenu de faible qualité (keyword stuffing, contenu pauvre en quantité, contenu dupliqué, content spinning…). Panda analyse donc les critères sur votre site (on-site). Ce filtre est maintenant intégré dans l’algorithme de Google.
Si certains termes spécifiques au SEO vous sont inconnus, consultez notre article sur les Gros mots du SEO

Penguin

Penguin est un filtre créé en 2012. Il est lancé à certaines dates par les équipes de Google. Penguin a pour tâche de repérer et pénaliser les sites utilisant abusivement des liens artificiels (échanges de liens, liens achetés) ou des ancres sur-optimisées. Il ne touche pas forcément un site entier mais certaines pages précises. Il arrive souvent que ce soit la page d’accueil car de nombreux profils de liens envoient vers celle-ci au détriment des pages internes.
Penguin s’occupe des critères en dehors du site (off-site).

Phantom

Phantom, aussi appelé « Quality Update », n’est pas un filtre officiel car il n’a jamais été nommé officiellement par Google. Ce filtre algorithmique travaille à repérer le contenu de faible qualité. Lancé plusieurs fois en 2015, il se distingue de Panda par le fait qu’aucune communication n’est faite sur lui. Un lancement de Panda est souvent suivi par une communication officielle de la part de Google, ce qui n’est pas le cas pour ce filtre « Quality Update ». C’est pourquoi les référenceurs l’ont baptisé « Phantom ».

Les symptômes d’une pénalité

Pour une pénalité manuelle comme pour une pénalité algorithmique, le principal signe est une baisse de positionnement et donc de trafic naturel. Dans le cas d’une pénalité manuelle, un message vous est envoyé par la Search Console pour vous en informer.

Si vos canaux d’acquisition sont variés (le trafic organique n’est pas votre seul vecteur de visites), il se peut que vous ne détectiez pas la baisse tout de suite. Pensez donc à surveiller votre trafic organique. En cas de baisse brutale de ce canal, vous pouvez avoir reçu une pénalité.

Dans cet article d’Abondance, la question de la visibilité d’une pénalité est abordée. Il semblerait que si vous recevez une pénalité pour abus de liens par exemple, mais que votre contenu est d’une grande qualité, ce deuxième critère positif puisse rendre l’impact de la pénalité moins important pour votre référencement.

En effet, le SEO sur Google est un ensemble de critères. Si vous répondez positivement à tous les critères SEO sauf un, il semble logique que votre site garde une bonne visibilité. Bien sûr, si vous utilisez des liens achetés et que votre contenu est de faible qualité, vous risquez de voir un impact très fort sur vos visites.

Pour savoir ce qu’est un contenu de bonne qualité pour Google, consultez notre article « Comment rédiger du contenu de qualité pour ses utilisateurs et son référencement »

Comment sortir d’une pénalité

Sortir d’une pénalité manuelle

Le message Search Console de votre pénalité manuelle vous donne des informations sur le type de modifications à apporter : liens à supprimer, contenu à améliorer, sécurité à augmenter (site piraté) par exemple. Ensuite, pas de miracle, il faut mettre la main à la pâte et effectuer les corrections demandées par les équipes de Google, voire un peu plus. Une fois les corrections effectuées, vous pouvez envoyer une demande de réexamen.

Lors d’une conférence SEO à Que du Web 2016 à Deauville, Mathieu Janin avait expliqué que, lors d’une pénalité manuelle pour cause d’abus de liens, Google avait donné en exemple de liens factices, de vrais liens naturels de qualité. En effet, Google n’aimerait pas les pratiques qui ont un impact fort sur l’algorithme de classement. Or un lien de qualité a souvent un impact important sur le positionnement. Il est donc possible que parfois, une fois tous les liens factices désavoués, Google ne s’avoue pas satisfait et demande la suppression de liens naturels… L’expérience de l’agence 1m30 le montre également.

Sortir d’une pénalité algorithmique

Si la sortie d’une pénalité est relativement simple grâce à la demande de réexamen, c’est un peu plus difficile pour les pénalités algorithmiques car un tel formulaire n’existe pas. La démarche est souvent un peu plus longue.

Le filtre le plus problématique à corriger est Penguin. En effet, celui-ci n’est lancé qu’à certaines dates. Les sites impactés négativement par ce filtre doivent ensuite attendre un nouveau lancement pour sortir de la pénalité. Et le dernier passage de Penguin remonte à… fin 2014. Ce filtre serait en cours d’intégration à l’algorithme global en tant que critère à part entière, mais la communication de Google est floue à ce sujet.

Si vous êtes pris dans un filtre Penguin , il vous faut donc corriger ce qui lui a déplu, et attendre… Bien sûr, pour compenser la baisse de trafic, vous pouvez mettre en place différentes actions, comme du référencement payant, la création de pages pertinentes pour se positionner sur d’autres mots-clés ou l’amélioration de vos autres sources de trafic (social, référent, newsletters, etc.). Cet article de Miss SEO Girl de 2014 parle notamment de la sortie d’un client d’une pénalité Penguin . Dans ce cas, le filtre avait été relancé 3 mois après la pénalité. Depuis, le lancement étant très irrégulier, certains sites touchés durement par l’algorithme ont simplement créé un nouveau site.

Pour Panda, celui-ci étant maintenant intégré (plus ou moins) à l’algorithme en tant réel de Google, une fois votre contenu retravaillé, la sortie de pénalité est plus rapide (il faut tout de même s’attendre à plusieurs semaines voire mois, le référencement étant un travail de longue haleine).

Comment éviter une pénalité ?

Tout simplement en suivant les Guidelines de Google. Google a même partagé un document de conseils d’optimisation pour les moteurs de recherche. En suivant les conseils qui y sont indiqués, vous ne pouvez qu’éviter une pénalité tout en vous positionnant sur le moteur de recherche.

Vous souhaitez de l’aide pour sortir d’une pénalité ou optimiser sans risque votre site internet ? Contactez-nous !

Référencement : les signes d’une pénalité Google et comment en sortir
5 (100%) 4 votes

Kateline Robinet est Chargée de référencement chez Web et Solutions. Experte en SEO, Kateline offre aux lecteurs de ses articles (chefs d’entreprise ou e-commerçants) de mieux comprendre le fonctionnement du référencement naturel et leur fournit de précieux conseils pour optimiser leur présence en ligne.
1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.